418.800.2003

Artisan du vitrail

Voici quelques informations me concernant. Je dois dire, que fabriquer des vitraux a toujours été, pour moi, un rêve immense.
Il y a quelques années déjà , j’ai fait de ce projet une réalité. J’avoue que j’y travaille avec beaucoup d’ardeur et d’enthousiasme. Je vous présente donc, entre autres, quelques-unes de mes réalisations. Je souhaite,ardemment, que ces pièces sauront vous plaire.
J’espère vous rencontrer très bientôt.

Un peu d’histoire

Le verre coloré a été produit depuis les époques les plus reculées. Tant les Égyptiens que les Romains ont excellé dans la fabrication de petits objets de verre coloré. Le British Museum possède deux pièces romaines exceptionnelles, la coupe de Lycurgue, dont la teinte couleur moutarde prend des reflets pourpres lorsque la lumière la traverse et le vase Portland, bleu nuit à décor incisé blanc.

Les Romains avaient l’habitude de décorer leurs thermes de mosaïques de verre coloré (tels les « millefiori », mosaïques de verre multicolore), ce qui permettait de tamiser la lumière, et les riches Romains fermaient les fenêtres de leurs villas avec du verre peint coloré. Des mosaïques incrustées d’or et de verre polychrome ornent l’architrave, l’entablement et les colonnes de la basilique Saint-Paul-hors-les-Murs dès le ive siècle.

Dans les premières églises chrétiennes des ive et ve siècles, on peut encore observer de nombreuses ouvertures occultées par des motifs en très fines feuilles d’albâtre serties dans des cadres en bois, donnant un effet de vitrail primitif. Ainsi cinq fenêtres de vitrail sont répertoriées dans la basilique Sainte-Sophie, datant du vie siècle. On retrouve aussi des premiers vitraux pour la basilique Saint-Vincent de Paris, aujourd’hui disparue, et une des premières roses de vitraux, appelée cive, à la basilique Saint-Vital, montrant un Christ bénissant. Les églises européennes d’Occident adoptent massivement cette nouvelle mode au viie siècle, comme à Bourges et à York. En Orient aussi, on a trouvé les restes de vitraux du viiie siècle dans les fouilles d’une église de Jéricho, mais l’usage byzantin abandonne le vitrail par la suite.

Référence : https://fr.wikipedia.org/wiki/Vitrail